> Actualité > La police déjoue l’enlèvement du fils de l’ancien Président Boniface Alexandre, (...)

Haïti-Insécurité

La police déjoue l’enlèvement du fils de l’ancien Président Boniface Alexandre, un ex-Député blessé, trois suspects arrêtés

Retrouvé pieds et poings liés à son domicile qu’il venait de regagner dans le quartier chic de Vivy Mitchell, le Dr Schiller Alexandre a été remis en liberté sain et sauf tandis que son ami Eliphète Noël, ancien élu de L’Estère, a été sérieusement touché ; un fugitif, qui faisait partie de la bande des présumés kidnappeurs, était activement recherché

Publié le samedi 11 mai 2013

L’ancien Député Eliphète Noël a été blessé, deux présumés bandits et leur complice arrêtés, samedi soir dans le quartier de Vivy Mitchell (Pétion-Ville, banlieue est de Port-au-Prince), lors d’une tentative d’enlèvement qui visait le Dr Schiller Alexandre, fils de l’ancien Président de transition Boniface Alexandre (2004-2006), a appris Radio Kiskeya auprès de la police.

Suite à des renseignements obtenus rapidement, la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) a alerté le commissariat de Pétion-Ville dont les troupes sont intervenues à la résidence du Dr Alexandre, libérant l’otage retrouvé ligoté.

Pour sa part, Eliphète Noël, ancien représentant de la circonscription de L’Estère (Artibonite, nord) -sous la bannière de l’Alyans Demokratik à la 48e législature- il a été assommé par un coup de marteau à la tête avant de recevoir un coup de machette à l’épaule. Dépossédée de son arme alors qu’elle raccompagnait le médecin à son domicile, la victime a été hospitalisée d’urgence dans un état restant à déterminer.

Selon les informations communiquées à Radio Kiskeya par les autorités policières, trois individus armés s’étaient introduits vers 9 heures du matin chez Schiller Alexandre avec la complicité du gardien, Andy Campion. Ils ont passé toute la journée à attendre tranquillement jusqu’au retour du fils de l’ex-chef de l’Etat qui rentrait, comme à l’ordinaire, en compagnie de son ami Eliphète Noël.

Les deux hommes ont été brutalement accueillis et maîtrisés par les intrus qui cherchaient à réaliser un kidnapping.

L’intervention conjointe de la DCPJ et de la police de Pétion-Ville à laquelle assistait le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Lucmanne Dellile, a permis de mettre la main au collet du gardien de la maison, de Véner Oderson et Bénel Pierre-Louis, deux des bandits surpris en pleine action. Le troisième, identifié au nom de Peter Féguen, a eu le temps de prendre la fuite. Il était activement recherché samedi soir.

Les rapts au mobile souvent crapuleux continuent de faire des victimes en Haïti, notamment à la capitale où- en dépit des annonces officielles- la police peine à anéantir les gangs armés extrêmement mobiles et dont le mode opératoire change d’une conjoncture à une autre. spp/Radio Kiskeya

Liliane Pierre-Paul éléments Aller à la galerie de Liliane Pierre-Paul