> Actualité > Sept blessés dans un accident du cortège présidentiel, près du (...)

Haïti-Présidence-Drame

Sept blessés dans un accident du cortège présidentiel, près du Cap-Haïtien

Sain et sauf, le chef de l’Etat Michel Martelly, qui revenait à moto de la Citadelle Henry où il a laissé éclater sa colère devant l’état d’abandon de ce patrimoine mondial, est rentré précipitamment à Port-au-Prince tandis que presque tous les blessés, dont deux des plus graves, le délégué du nord, Yvon Altéon, et une fillette de six ans, ont été transportés d’urgence à la capitale

Publié le jeudi 19 juillet 2012

Sept personnes, dont le délégué départemental du nord, Yvon Altéon, ont été blessées dans un grave accident du cortège du Président Michel Martelly survenu jeudi après-midi à Milot, près du Cap-Haïtien (environ 275 km au nord de Port-au-Prince), à l’issue d’une visite d’inspection à la Citadelle Henry, en grand danger, a constaté un reporter de Radio Kiskeya.

Les autorités sanitaires ont du procéder à l’évacuation vers un hôpital de la capitale de la quasi-totalité des victimes, parmi elles deux des plus fracturées et dont l’état de santé suscitait des inquiétudes, M. Altéon et une enfant.

Grièvement blessé au bras et à la jambe, un agent de l’unité de sécurité présidentielle (USP), Lionel Prévilon, était quant à lui placé en soins intensifs au Cap. En raison de sérieuses complications, il était dans l’impossibilité de voyager quelques heures après la catastrophe. l

Les freins de certaines des motos à quatre roues motrices de type Polaris, qui composaient la caravane présidentielle, ont lâché en dévalant l’étroite route escarpée menant à la Citadelle.

Un véhicule a même terminé sa course folle dans une maisonnette, blessant grièvement une fillette à la tête. Soignée dans un premier temps dans un hôpital de la deuxième ville du pays, puis transférée à Port-au-Prince, elle pourrait quitter Haïti pour une meilleure prise en charge médicale à l’étranger.

Parmi les autres blessés figurent des membres du personnel de la Présidence comme le photographe Antonio Bruno.

Le porte-parole de la Présidence, Lucien Jura, a confirmé ces informations tout en assurant que « le chef de l’Etat était en parfaite santé même s’il est très affecté par le drame ». Le fonctionnaire dit laisser aux médecins le soin de déterminer la gravité des blessures des différentes victimes.

Sorti, en effet, indemne de l’accident, Michel Martelly -qui pilotait son propre côte-à-côte Polaris- a regagné rapidement la capitale non sans avoir tapé sur les doigts des responsables régionaux de l’ISPAN et de l’administration de la Citadelle devant l’état de dégradation avancée de ce monument unique classé patrimoine mondial par l’UNESCO.

Malgré la mésaventure de jeudi, le chef de l’Exécutif l entendait clôturer ce vendredi, dans le département du nord-ouest, sa tournée de plusieurs jours dans le grand nord qui l’a auparavant conduit dans le nord-est et le nord. spp/Radio Kiskeya