> Actualité > Nuit de terreur et exode au Bel-Air et à Delmas 2

Haïti-Insécurité

Nuit de terreur et exode au Bel-Air et à Delmas 2

Les affrontements entre les bandes armées ont recommencé, forçant des riverains terrorisés à prendre la fuite, selon les observations faites sur place par Radio Kiskeya

Publié le mercredi 11 juillet 2012

Des tirs nourris ont été entendus durant toute la nuit de mardi à mercredi au Bel-Air et au bas de Delmas (centre de Port-au-Prince) dont les habitants sont confrontés, depuis une semaine, à une tension permanente en raison de la reprise des affrontements entre deux bandes armées rivales basées respectivement au Bel-Air et à Delmas 2.

On ignorait si ces fusillades ont fait des victimes.

Joint au téléphone par Radio Kiskeya, le secrétaire d’Etat à la sécurité publique, Réginald Delva, a fait savoir qu’une solution appropriée était à l’étude en vue de rétablir l’ordre et le calme dans les deux quartiers populaires extrêmement agités et politiquement sensibles.

Aucune patrouille policière n’était visible mercredi matin dans ces zones à risques où les activités avaient démarré timidement.

En raison de la terreur que font régner les groupes armés, qui s’affrontent régulièrement de jour comme de nuit, de nombreuses familles ont commencé à abandonner le Bel-Air pour se réfugier ailleurs. spp/Radio Kiskeya