> Actualité > Trois présumés voleurs lynchés puis brûlés samedi à Port-au-Prince

Haïti-Violences

Trois présumés voleurs lynchés puis brûlés samedi à Port-au-Prince

Nouvelles expressions d’une tendance des foules vengeresses à réhabiliter le supplice du collier, ces exécutions sommaires ont été enregistrées à Santo et sur la nationale numéro 2

Publié le samedi 7 juillet 2012

Des citoyens en colère ont lynché trois présumés voleurs avant de brûler leurs corps en utilisant des pneus enflammés, samedi au cours de deux incidents qui se sont produits dans la périphérie de la capitale, rapporte l’AFP en citant la police et des témoins.

Deux cadavres ont été retrouvés calcinés et les membres attachés dans le quartier de Santo, en plaine (nord de Port-au-Prince).
Un troisième corps a été découvert à peu près dans les mêmes conditions, sur la nationale numéro 2 (au sud de la capitale).

"Concernant l’incident de Santo, il s’agit de trois voleurs de motocyclette qui ont été pourchassés par une foule en colère. Nous en avons attrapé un, mais les deux autres ont été battus à coups de pierre et de barre de fer par une foule qui a ensuite commencé à brûler les corps", a expliqué à l’AFP un responsable de la police.

Aucune précision n’était disponible sur le troisième cas de lynchage.

En vue d’endiguer le phénomène, les autorités ont, ces derniers mois, procédé à l’arrestation de personnes impliquées dans des exécutions sommaires.

Ces pratiques sont courantes dans les milieux populaires de Port-au-Prince en raison principalement de l’exaspération que provoque la persistance de l’insécurité criminelle et de la passivité d’un système judiciaire dans lequel la population n’a visiblement pas confiance. spp/Radio Kiskeya