> Actualité > Un "incendie criminel" selon la Police de Montréal

Montréal - CPAM - Attaque

Un "incendie criminel" selon la Police de Montréal

La station aurait récemment fait l’objet de nombreuses menaces selon son directeur. L’incendie a ravagé les locaux de la station haïtienne de Montréal, le CPAM 1610 AM

Publié le mardi 3 juillet 2012

Un incendie a causé d’importants dégâts matériels dans les locaux de la radio haïtienne de Montréal, le CPAM 1610 AM. Cela s’est passé vers 4h du matin ce lundi 2 juillet 2012.

Les pompiers intervenus rapidement sur les lieux ont maitrisé l’incendie. Les enquêteurs du service de police de la ville de Montréal ont découvert deux foyers d’incendie, l’un au premier étage et l’autre au second étage du local de la station.

La Police de Montréal est formelle : Il s’agit d’un incendie criminel.

Situé à l’angle du Boulevard Crémazie et de l’Avenue Musset, l’immeuble était vide au moment de l’attaque. Il n’y pas eu de blessés mais les dommages sont importants.

Les enquêteurs de la section des incendies criminels de la Police de Montréal sont à la recherche du ou des auteurs de cet acte criminel.

Dans des déclarations à la presse, le directeur de cette radio communautaire, M. Jean-Ernest Pierre a revélé que la station faisait l’objet depuis un certain temps de menaces liées à la situation politique existante en Haïti.

Il a indexé les partisans de Michel Martelly résidant dans la Métropole canadienne. Cependant rien ne prouve qu’il y a eu passage à l’acte de leur part, a-t-il assuré, dans une claire démarche d’apaisement. Il conclut "Les haitiens sont généralement de grands hâbleurs qui concrétisent rarement leur dire". LPP/RK