> Actualité > Laurent Lamothe à la frontière pour traquer la contrebande et la (...)

Haïti-Gouvernance

Laurent Lamothe à la frontière pour traquer la contrebande et la corruption

A Malpasse, principal point de passage entre les deux républiques de l’île, le Premier ministre et d’autres responsables ont affiché vendredi leur volonté de combattre ces fléaux qui, chaque année, font perdre à l’Etat haïtien plusieurs centaines de millions de dollars

Publié le vendredi 22 juin 2012

Le Premier ministre Laurent Lamothe se trouvait vendredi à la tête d’une délégation à Malpasse dans le cadre de la mise en place d’une politique destinée à combattre la contrebande et la corruption particulièrement fertiles à la frontière entre Haïti et la République Dominicaine.

Accompagné notamment de la ministre des finances, Marie Carmelle Jean-Marie, et des directeurs de la Police Nationale, Mario Andrésol, et de l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC), Antoine Atouriste, le chef du gouvernement a visité le bureau des douanes et le marché de Malpasse.

Il a promis que des mesures seront prises très bientôt en vue de sécuriser les postes de douane à la frontière et les ports du pays ouverts au commerce extérieur.

Les directeurs de l’administration générale des douanes, Fresnel Jean-Baptiste,
et du service de l’immigration, Claude Raymond Junior, faisaient aussi partie de la délégation gouvernementale.

Les intenses activités de contrebande transfrontalières sont annuellement à la base d’un manque à gagner de plusieurs centaines de millions de dollars pour l’Etat haïtien.

Mais, le pays ne dispose toujours pas des instruments d’une politique frontalière pour parvenir à un contrôle efficace de la bande de terre longue d’environ 400 kilomètres qui le sépare du voisin le plus proche. spp/Radio Kiskeya