> Actualité > Visite mercredi de Dilma Roussef : Réduction des troupes et immigration (...)

Haïti-Brésil

Visite mercredi de Dilma Roussef : Réduction des troupes et immigration clandestine au menu

Pour son premier séjour à Port-au-Prince, la semaine prochaine, la Présidente brésilienne fera le point avec son homologue Michel Martelly sur le retrait progressif des casques bleus brésiliens au profit d’une plus grande implication dans le développement et la nouvelle politique de Brasilia visant à stopper le flux migratoire des haïtiens après l’arrivée illégale de quatre mille compatriotes, ces derniers mois

Publié le jeudi 26 janvier 2012

La Présidente brésilienne Dilma Rousseff, attendue mercredi prochain (1er février) à Port-au-Prince, discutera avec les autorités haïtiennes de l’immigration illégale de ressortissants haïtiens au Brésil et de la réduction prochaine du contingent des casques bleus brésiliens déployés dans le pays, a indiqué jeudi le chef de la diplomatie brésilienne, Antonio Patriota.

Selon une dépêche d’Agencia Brasil datée de Rio de Janeiro, durant son entretien avec son homologue haïtien, Michel Martelly, la dirigeante sud-américaine mettra l’accent sur le fait que son pays souhaite diminuer son engagement militaire au sein de la Mission de stabilisation de l’ONU (MINUSTAH) pour se concentrer sur « des actions dans le domaine des infrastructures et le développement économique ».

Les réalisations prévues sont notamment la construction d’une centrale hydro-électrique dans le Plateau Central, d’écoles et d’hôpitaux.

Au cours de son passage à Port-au-Prince, Mme Rousseff entend également s’exprimer sur "le rôle du Brésil dans la stabilisation et la reconstruction d’Haïti après le tremblement de terre dévastateur de 2010", a ajouté le chancelier Patriota.

Il a, par ailleurs, indiqué que Brasilia a conçu une nouvelle politique migratoire vis-à-vis de notre pays qui implique la régularisation de 2.400 compatriotes ayant franchi illégalement l’Amazonie, ces derniers mois, et l’attribution de plus de visas aux haïtiens désireux de séjourner là-bas.

Les données que les autorités gouvernementales ont en leur possession montrent qu’environ 4.000 sans-papiers haïtiens vivent actuellement au Brésil.

En tournée dans la région, la Présidente brésilienne et successeure de Lula arrivera en Haïti en provenance de Cuba qu’elle doit visiter mardi prochain (31 janvier). spp/Radio Kiskeya