> Actualité > Le Sénateur Patrick Leahy invite Washington à sanctionner les dirigeants (...)

Haïti-Elections-Crise

Le Sénateur Patrick Leahy invite Washington à sanctionner les dirigeants haïtiens

Le puissant congressman démocrate, qui récidive après une première intervention à succès en décembre dernier dans la crise haïtienne, recommande à la Secrétaire d’Etat, Hillary Clinton, de révoquer les visas et cartes de résidence aux Etats-Unis des officiels ayant cautionné la victoire contestée de 19 candidats aux élections parlementaires ; M. Leahy profite de ce feuilleton électoral interminable pour faire une leçon de patriotisme à la classe dirigeante haïtienne appelée à se préoccuper d’abord de la "situation du peuple"

Publié le vendredi 29 avril 2011

Le très influent Sénateur démocrate américain, Patrick Leahy, est intervenu une fois de plus dans le processus électoral dramatique que vit Haïti en appelant vendredi l’administration Obama à supprimer les visas d’entrée ou cartes de résidence aux Etats-Unis des officiels impliqués dans d’apparentes fraudes électorales ayant entraîné l’élection contestée d’une vingtaine de candidats aux dernières législatives.

"J’écris pour exhorter le Département d’Etat à prendre les mesures nécessaires pour exprimer notre préoccupation, y compris évaluer la qualification en ce qui a trait aux visas et à la résidence permanente aux Etats-Unis des officiels haïtiens qui pourraient être impliqués dans ces fraudes électorales", affirme le congressman dans une lettre ouverte adressée à la Secrétaire d’Etat, Hillary Clinton.

En sa qualité de président de la sous-commission des opérations étrangères et du Département d’Etat au Sénat, fin 2010, M. Leahy avait déjà joué un rôle important dans le dénouement sous pression internationale de la crise post-électorale en suggérant des sanctions similaires à la chef de la diplomatie américaine.

De fait, repêché après de violentes protestations, au détriment du candidat du pouvoir, Jude Célestin, accusé de fraudes massives, le successeur désigné de René Préval, Michel Martelly, allait -selon les recommandations d’une mission technique de l’OEA- accéder au second tour et remporter les présidentielles face à Mirlande Manigat.

Jugeant "alarmant" le changement sans explication des résultats préliminaires des législatives du 20 mars opéré par le Conseil Electoral Provisoire, le Sénateur du Vermont, qui était récemment en visite à Port-au-Prince, soutient que "le futur d’Haiti dépend d’un Parlement qui est reconnu légitime".

Il met l’accent sur l’importance du soutien apporté par les Etats-Unis au gouvernement et au peuple haïtiens en vue de la réalisation de ces élections et croit "essentiel que l’issue du processus électoral soit reconnu libre et juste" tant du point de vue de la communauté internationale que de celui des haïtiens.

"J’ai entendu plusieurs personnes dire (au cours de ma visite) que le peuple haïtien mérite un gouvernement qui se préoccupe davantage de son peuple que de lui-même. Je suis tout à fait d’accord", conclut Patrick Leahy qui conditionne la participation de son pays à la reconstruction d’Haïti à la "confiance du peuple" dans ses dirigeants.

Les autorités électorales affirmaient vendredi n’avoir pas encore été touchées des conclusions d’un rapport d’évaluation de l’Organisation des Etats américains et de la Communauté Caraïbe (CARICOM) transmis jeudi au gouvernement haïtien et recommandant la mise à l’écart de 19 candidats du parti présidentiel INITE déclarés vainqueurs des législatives. spp/Radio Kiskeya

Liliane Pierre-Paul éléments Aller à la galerie de Liliane Pierre-Paul