> Actualité > Un mort lors d’une manifestation contre l’insalubrité à Cité Soleil

Haïti-Social-Meurtre

Un mort lors d’une manifestation contre l’insalubrité à Cité Soleil

Le policier Réginald Larosilière aurait abattu délibérément Robin Raymond au moment où des habitants de Duvivier protestaient contre la transformation du quartier en décharge publique ; la POHDH condamne le meurtre et exige des sanctions contre l’agent de l’ordre placé en isolement si sa culpabilité se confirme

Publié le samedi 18 décembre 2010

Une manifestation contre le déversement d’immondices et de matières fécales à Duvivier (nord de Port-au-Prince), un quartier de Cité Soleil situé à proximité d’une décharge publique, a fait samedi un mort par balle suite à une intervention musclée de la police.

Cette mobilisation visait en particulier des compagnies privées et publiques qui utilisent la zone comme déchetterie.

Interrogés par Radio Kiskeya, trois membres du comité de relèvement de Duvivier, l’organisation communautaire à l’origine du mouvement de protestation, accusent les forces de l’ordre d’avoir abattu délibérément Robin Raymond, propriétaire d’une quincaillerie.

Le corps de la victime a été emporté, accusent Salvatory St-Victor, Nisguens Cius et Frantso Saint-Natus très remontés contre la PNH qui aurait tiré des coups de feu pour disperser brutalement la manifestation.

Le policier incriminé dans le meurtre, Réginald Larosilière, a été placé en isolement, a appris Radio Kiskeya auprès des autorités policières.

Des experts en balistique devraient procéder à des analyses en vue de déterminer l’origine des projectiles ayant tué le commerçant.

La PNH soutient qu’il y a eu des échanges de tirs entre les agents qui étaient présents sur le théâtre des incidents et des éléments de la population civile.

Les patrouilles policières ont également essuyé des jets de pierres.

Le secrétaire exécutif de la Plateforme haïtienne des organisations des droits humains (POHDH), Antonal Mortimé, a condamné la mort violente de Robin Raymond et souhaité que les sanctions appropriées soient adoptées contre le policier Larosilière, si sa responsabilité est établie.

Les membres du comité de relèvement de Duvivier avaient déjà récemment gagné les rues contre le déversement dans la zone
de déchets divers qui risquent de mettre en danger la santé de la population et de créer des conditions favorables à la propagation du choléra.

En pleine expansion depuis son apparition, il y a deux mois, l’épidémie a fait environ 2.500 morts et causé près de 120.000 hospitalisations à travers tout le pays. spp/Radio Kiskeya

Liliane Pierre-Paul éléments Aller à la galerie de Liliane Pierre-Paul