> Actualité > Les Etats-Unis renvoient en Haïti l’ex-président du Sénat sous Aristide, Fourel (...)

Haïti-Drogue

Les Etats-Unis renvoient en Haïti l’ex-président du Sénat sous Aristide, Fourel Célestin

Enquête en Floride sur l’ancien président Jean Bertrand Aristide qui « aurait reçu de l’argent provenant de la drogue »

Publié le mercredi 29 avril 2009

L’ancien président du Sénat haïtien et ex-médecin militaire, Jean-Marie Fourel Célestin, a été ramené mercredi à Port-au-Prince suite à la décision des Etats-Unis de le déporter.

L’ancien sénateur contesté a été remis à des membres de la Direction Centrale de Police Judiciaire (DCPJ) qui l’ont conduit à leur quartier général situé non loin de l’aéroport international de Port-au-Prince.

A l’instar de nombreux autres proches collaborateurs de l’ancien président Jean Bertrand Aristide, Jean Marie Fourel Célestin était incarcéré aux Etats-Unis depuis mai 2004 pour implication dans le trafic illicite des stupéfiants.

Alors qu’il était recherché par la police haïtienne et les services anti-drogue américains, il s’était volontairement rendu à ces derniers fin mai 2004 à l’ambassade des Etats-Unis à Port-au-Prince. Remis aux agents de la Drug Enforcement Administration (DEA) alors présents, il avait été immédiatement embarqué dans un avion en partance pour la Floride.

L’ancien chef de la police sous Jean Bertrand Aristide, Jean Nesly Lucien, le responsable de la sécurité rapprochée de l’ancien président, Oriel Jean, et un autre haut gradé de la police haïtienne, Roudy Thérassan, étaient également détenus en Floride pour implication dans le trafic de drogue vers les Etats-Unis à partir d’Haïti.

Jacques Kétan, un puissant trafiquant de drogue réputé proche d’Aristide, fut parmi les premiers à avoir été appréhendés et extradés aux Etats-Unis. Il y purge encore une lourde peine.

L’attorney général de l’Etat de Floride a ordonné l’ouverture d’une enquête sur Jean Bertrand Aristide « soupçonné d’avoir perçu de l’argent issu du trafic illicite de stupéfiants », informe le quotidien américain « Miami Herald ». [jmd/RK]

Liliane Pierre-Paul éléments Aller à la galerie de Liliane Pierre-Paul