> Actualité > René Préval célèbre la Noël avec les enfants

Haïti-Noël-Présidence

René Préval célèbre la Noël avec les enfants

Au Palais National où étaient réunis des centaines d’enfants, la tenue traditionnelle du père noël était de rigueur pour le Président, les autres officiels et les jeunes invités ; René Préval se déclare satisfait de l’efficacité de la PNH dans la lutte contre l’insécurité et le kidnapping

Publié le mercredi 24 décembre 2008

Le Président René Préval a distribué des cadeaux à des centaines d’enfants, dont des handicapés, lors d’une cérémonie organisée mercredi au Palais National (siège de la Présidence) à l’occasion de la Noël.

Dans une ambiance festive et sur un mode interactif, le chef de l’Etat a mis en relief l’importance de l’éducation dans l’épanouissement et le développement des enfants. Il a aussi estimé que les jeunes handicapés doivent pouvoir jouir pleinement des droits fondamentaux reconnus à tous les êtres humains.

M. Préval en a profité pour exprimer ses regrets face aux catastrophes naturelles successives et à l’effondrement du collège La Promesse Evangélique qui ont endeuillé des centaines de familles et emporté des tout-petits, au cours du deuxième semestre de 2008. Le Président a tout de même présenté les vœux traditionnels de joyeux Noël et bonne année à tous les haïtiens.

Il a aussi annoncé son intention de s’associer à un futur acte de reconnaissance officielle de la précieuse contribution de l’éducatrice récemment décédée, Denise Magloire Fouchard « Babou », à la formation des enfants souffrant de déficiences mentales. Préval a répondu favorablement à une proposition du secrétaire d’Etat à l’intégration des handicapés, Michel Péan, d’instituer le Prix Babou Magloire qui devra permettre de distinguer des handicapés.

Parlant de l’insécurité, le chef de l’Etat s’est réjoui des efforts considérables de la Police Nationale à l’origine de l’amélioration de la situation sécuritaire et du recul du kidnapping. Tout en soulignant qu’il n’a pas l’intention d’ignorer la persistance du phénomène, René Préval note que la PNH a obtenu des « résultats positifs » dans la gestion de deux cas d’enlèvement qui avaient récemment défrayé la chronique : ceux de Jénane Ledan et de Monique Pierre. Un satisfecit très flatteur pour les responsables de la police qui, à leur tour, ont rendu « hommage à la générosité » du Président de la république qui n’a jamais marchandé son appui au renforcement de l’institution.

Faut-il le rappeler, Mme Ledan, bien connue dans les milieux socioprofessionnels, avait été libérée le 6 décembre dernier lors d’une intervention de la PNH à Delmas 40B (est de Port-au-Prince). En revanche, le corps mutilé et troué de balles de Mme Pierre -concubine du commissaire de police écroué Ernst Dorfeuille- avait été retrouvé à ONA-Ville (banlieue nord), quelques heures après son enlèvement à son domicile, le 29 novembre dernier.

Pour cette fête de noël au Palais National, la ministre à la condition féminine, Marie-Laurence Lassègue, tenait le rôle de MC et chantait dans différentes séquences de la cérémonie.

Le Président Préval, sa ministre ainsi que le secrétaire d’Etat Péan, le directeur général de la Police Nationale, Mario Andrésol et le chef de la police judiciaire, Frantz Thermilus étaient tous habillés en …père noël.

L’animation musicale était assurée par l’orchestre philharmonique de Sainte Trinité et le couple Pierre Rigaud Chéry/Marie Chantale Drice (Kreyololo).

Egalement présent, un prestidigitateur haïtien évoluant aux Etats-Unis a émerveillé l’assistance par ses tours de magie au secret bien gardé.
spp/Radio Kiskeya