> Actualité > Enlèvement d’une ressortissante canadienne en Haïti

Haïti-Kidnapping

Enlèvement d’une ressortissante canadienne en Haïti

A la veille de l’arrivée au pays de 8 experts en lutte contre le kidnapping de la police canadienne

Publié le jeudi 22 mai 2008

Une étudiante canadienne de l’Université de Sherbrooke, Nadia Lefèvre (32 ans), a été enlevée en sa résidence à Pétion Ville (Est de Port-au-Prince) dans la nuit de mardi à mercredi, par au moins quatre individus armés. Le personnel de la maison a été malmené par les agresseurs, selon la police.

Le véhicule à bord duquel l’otage a été emmenée a été par la suite retrouvé à Pétion Ville.

La ressortissante canadienne était engagée à titre de coopérante pour une période de trois mois par l’ONG Médecins du Monde.

Interrogé par Radio Canada Internationale, le porte-parole de la Police Nationale d’Haïti (PNH), le commissaire Frantz Leurebours, a déclaré que l’otage est en bonne santé, selon des informations dont il dit disposer. Jusque dans la matinée de jeudi, les ravisseurs n’avaient pas encore formulé de demande spécifique, informe Radio Canada Internationale.

L’Université de Sherbrooke est mobilisée sur le dossier.

Ce grave incident survient quelques jours avant l’arrivée au pays de 8 experts en matière de lutte contre le kidnapping de la police canadienne, dans le cadre de la coopération entre le Canada et Haïti.

De nombreux cas d’enlèvement et d’agression physique contre des canadiens ont été enregistrés en Haïti au cours des 4 dernières années.

En mai 2005, un ressortissant canadien, John Courély, établi alors en Haïti depuis 25 ans, avait été libéré contre rançon, grâce à des négociations directes entre sa famille et ses ravisseurs.

Une canadienne de 65 ans, Huguette Goulet, enlevée le 12 juin 2005 à Port-au-Prince, avait été libérée 3 jours plus tard, vraisemblablement contre rançon.

Le 19 août 2005, un canadien originaire du Québec, Dennis Therrien, âgé d’une cinquantaine d’années, avait été tué au volant de son véhicule à Drouillard, un quartier du bidonville de Cité Soleil situé au nord de la capitale haïtienne.

Un policier à la retraite de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC), Marc Bourque, avait été grièvement blessé par balles le 20 décembre 2005 près de Cité Soleil. Il devait par la suite succomber à ses blessures à l’hôpital.

Un missionnaire canadien, Ed Hughes, 62 ans, avait été kidnappé le 19 juin 2006 en Haïti par des individus armés. Il devait être libéré contre rançon une semaine après. [jmd/RK]