> Actualité > La sélection nationale à l’épreuve de l’Equateur

Haïti-Equateur-Foot

La sélection nationale à l’épreuve de l’Equateur

L’équipe haïtienne devra montrer sa capacité à affronter à l’extérieur un adversaire de taille, lors de ce match international amical mercredi soir

Publié le mercredi 26 mars 2008

La sélection haïtienne de football se préparait à affronter son homologue équatorienne mercredi soir à Latacunga (centre andin de l’Equateur) dans le cadre d’un match international amical destiné à rendre plus compétitives les deux équipes engagées dans les éliminatoires du Mondial 2010.

Sous la houlette de l’entraîneur Sonche Pierre, avant l’arrivée dans les prochains jours du nouveau sélectionneur national, Wagneau Eloi, le onze haïtien aura à cœur de jouer (à partir de 19h15 locales, 20h15 en Haïti, jeudi 00h15 GMT) son meilleur football face à un adversaire de haut niveau, mais en mauvaise posture à l’issue des quatre premières journées des éliminatoires de la zone Amérique du Sud (8e, 3 points).

Les cadres évoluant en Haïti, Brunel Fucien (Aigle Noir), Eliphène Cadet (Tempête), Peter Germain, Alain Vubert (Baltimore) et leurs coéquipiers locaux bénéficieront de la présence de la "légion étrangère" composée notamment des Jean-Jacques Pierre (Nantes, France), Judelain Aveska (River Plate, Argentine), Abel Therméus (Levante, Espagne), Frantz Bertin (Atletico Madrid, Espagne) et Sony Nordé (Boca Juniors, Argentine).

De leur côté, les équatoriens n’entendent pas rater devant leur public le baptême de feu du nouvel entraîneur, Sixto Vizuete, successeur du colombien Luis Fernando Suàrez. "L’objectif de ce match contre Haïti est de faire renouer les équatoriens avec la joie", a déclaré M. Vizuete à l’agence espagnole EFE.

Le capitaine et défenseur central des tricolores, Ivàn Hurtado, a estimé que "cette rencontre avait toute son importance, car, au niveau des sélections aucun match n’est facile". Il a aussi affirmé que son pays visait à décrocher son billet pour l’Afrique du Sud qui serait synonyme d’une troisième participation consécutrive à une Coupe du monde après celles de 2002 en Corée du Sud et au Japon et de 2006 en Allemagne.

"Tout est fin prêt pour le match contre Haïti, les choses ont été faites de manière à ce que nous abordions la partie avec beaucoup de sérieux et parvenions à atteindre deux objectifs importants : Premièrement, bien jouer au football et deuxièmement, tenter de gagner", a pour sa part indiqué l’attaquant Cristian Benìtez.

La formation sud-américaine a fait appel à ses meilleurs éléments comme Giovanny "La sombra" Espinosa, Segundo Castillo et Carlos Tenorio.

Ce match Equateur/Haïti se dispute dans le cadre d’une nouvelle journée FIFA qui sera également marquée mercredi par d’autres rendez-vous au sommet comme Brésil/Suède, Egypte/Argentine et France/Angleterre. Sur cette dernière rencontre planera l’ombre du grand journaliste français Thierry Gilardi, terrassé mardi par une crise cardiaque à seulement 49 ans, quelques heures avant d’assurer la retransmission pour la chaîne privée TF1.

La délégation haïtienne avait laissé Port-au-Prince lundi à destination de Quito via Miami. La sélection, dont les frais de transport et d’hébergement sont totalement pris en charge par la Fédération équatorienne de football, doit également recevoir une prime de 10.000 dollars américains pour ce déplacement en Amérique du Sud.

Outre Sonche Pierre, le staff technique provisoire comprend également Carlo Marcelin et Wilner Etienne. Cependant, à partir du 3 avril, le joueur professionnel haïtien Wagneau Eloi, arrivé en fin de carrière en Europe, devrait prendre les rênes de l’équipe nationale jusqu’à la fin des éliminatoires du Mondial 2010. A cet effet, la Fédération haïtienne de football a souscrit à une série d’exigences de l’ancien attaquant du RC Lens et de l’AS Monaco, clubs avec lesquels il a été sacré champion de France.

Dispensé du premier tour de la zone CONCACAF, le onze national fera son entrée en juin prochain dans les émininatoires contre le Nicaragua ou les Antilles Néerlandaises qui s’affrontent cette semaine.

Avant de rencontrer l’Equateur, Haïti a joué quatre matches internationaux de préparation depuis le début de l’année. En janvier dernier, une double confrontation avec le Salvador s’était soldée par deux nuls, 0-0 à Port-au-Prince et 1-1 à St-Marc (Artibonite, nord). Par la suite, l’équipe s’était rendue en février au Vénézuéla où elle s’était inclinée une première fois face à l’équipe locale (1-0) avant de faire un nul (1-1).

Les équipes probables mercredi soir à Latacunga :

Haïti : Jonas Siméon ; Judelin Aveska, Pierre-Richard Bruni, Frantz Bertin, Frantz Gilles ; Jean-Jacques Pierre, Brunel Fucien, Leonel Saint-Preux, Peter Germain ; Eliphène Cadet, Sony Nordé
Sélectionneur : Sonche Pierre

Equateur : Marcelo Elizaga ; Érick De Jesús, Iván Hurtado, Giovanny Espinoza, Gabriel Achilier ; Segundo Castillo, David Quiróz, Antonio Valencia, Walter Ayoví ; Carlos Tenorio, Felipe Caicedo
Sélectionneur : Sixto Vizuete.

Arbitre : Francisco José Peñuela (Colombie), Luis Alvarado (Equateur), William Lozano (Equateur)

Stade : "La Cocha" de Latacunga

Capacité : 13.000 places

spp/Radio Kiskeya