> Actualité > Le Syndicat de la Police Nationale appuie des manifestations pacifiques le (...)

Le Syndicat de la Police Nationale appuie des manifestations pacifiques le 17 octobre

Mise en garde au chef de gang « Barbecue » et aux policiers contre l’exécution d’ordres manifestement illégaux

Publié le vendredi 16 octobre 2020

Le syndicat de la Police Nationale d’Haïti (SPNH-17) a appelé jeudi les policiers à respecter le droit des citoyens de manifester pacifiquement.

Les policiers n’ont aucun droit d’exécuter des ordres manifestement illégaux, rappelle le porte-parole du SPNH-17, Abelson Gros-Nègre, qui a été renvoyé de l’institution policière.

Il dénonce des persécutions contre les dirigeants et les membres du syndicat de la police.

Pour sa part, le coordonnateur du syndicat, l’inspecteur Jean Elder Lundy, rappelle lui aussi aux policiers qu’ils n’ont pas à exécuter des ordres manifestement illégaux. Il en a profité pour exiger la réintégration de ses collègues Abelson Gros-Nègre (renvoyé de l’institution) et Yanick Joseph (contrainte à la démission).

Par ailleurs, le porte-parole du SPNH-17, Abelson Gros-Nègre, demande à l’ancien policier Jimmy Chérisier, qui menace de s’en prendre aux manifestants, de respecter le droit de la population de manifester.

Il rappelle à "Barbecue" qu’il est lui-même une victime du système qui se sert de lui aujourd’hui. En tant que policier victime, je foulerai le macadam ce samedi, a annoncé Abelson Gros-Nègre.

Liliane Pierre-Paul éléments Aller à la galerie de Liliane Pierre-Paul