> Actualité > Faits et Opinions : Lundi 25 mai 2020

Haiti-Actualités

Faits et Opinions : Lundi 25 mai 2020

Publié le Tuesday 26 May 2020

*Le président de l’Association nationale des magistrats haïtiens (ANAMAH), le juge Jean Wilner Morin, appelle le gouvernement à rectifier le décret portant sur la prolongation de l’État d’urgence, qui interdit le rassemblement de plus de 5 personnes.
Dans ces conditions, dit-il, il sera pratiquement impossible de tenir des audiences dans les tribunaux qui nécessitent la présence d’au moins 10 personnes.

*Le président de l’Association des propriétaires chauffeurs d’Haïti (APCH), Changeux Méhu, estime que le décret présidentiel renouvelant l’État d’urgence et interdisant le rassemblement de plus de 5 personnes, est de nature à provoquer un éclatement social, voire une guerre civile, dans le pays.

*Des affrontements ont eu lieu le week-end dernier entre le gang de l’ancien policier Jimmy Chérisier, alias Barbecue, (qui avait reçu le support de plusieurs autres chefs de gangs dont les nommés Mathias, Iska, Micanord et Cris La) et des groupes armés opérant dans la zone du Carrefour de l’Aviation, à Delmas 2 et à Fort Dimanche, entre autres.

Pas encore de bilan exact des victimes et des dégâts matériels, mais des sources contactées par Radio Kiskeya font état de plusieurs blessés par balles, dont une fillette de deux ans, et de plusieurs maisons incendiées.

- Parallèlement, les gangs de Grand Ravine et de « Tibwa », à l’entrée sud de la capitale, continuent de s’affronter. Plusieurs maisons ont aussi été incendiées le week-end écoulé à Martissant 7.

*Le militant engagé Patrice Célestin, a dénoncé les brutalités policières perpétrées contre des citoyens qui avaient gagné les rues le lundi 18 mai dernier pour, entre autres, exiger la démission du président Jovenel Moïse.

L’activiste qui avait été arrêté à l’occasion, dénonce aussi l’attitude du ministre de l’Education nationale, Pierre Josué Agénor Cadet qui n’a pas tenu ses promesses d’accompagnement envers les enseignants des écoles privées.

*Des citoyens se présentant comme des membres de l’organisation Base 47, ont une fois de plus exigé la libération de l’ancien député de Delmas / Tabarre, Arnel Bélisaire.
Dénonçant les mauvaises conditions de détention de l’ex-parlementaire, Ils menacent de bloquer toutes les activités à Delmas si leurs revendications ne sont pas satisfaites.

*Le juge de paix titulaire de Pétion-Ville, Me Duvelson Placide, a dénoncé l’attitude de la commissaire de police de la Croix-des-Bouquets, Marie Dieunane Joseph Borgelin qui, a –t-il dit, a manqué à ses responsabilités de garantir l’ordre public à Cornillon.
Une situation tendue règne depuis dimanche dans cette localité suite à l’arrestation de deux individus pour vol de bétails. Les habitants menacent de les exécuter.

Malgré les incessants appels à l’aide, la commissaire Borgelin n’a pris aucune disposition pour envoyer des renforts aux policiers qui avaient procédé à l’arrestation de ces présumés voleurs alors que les nerfs sont à fleur de peau dans la commune.

*Plusieurs résidents de Fonds-Baptiste, une localité de la 7e section communale de l’Arcahaie, demandent à la mairesse Rosemila Petit-Frère, de présenter des excuses publiques aux citoyens pour avoir affirmé que ce sont des habitants de cette zone qui avaient incendié, la semaine dernière, certaines plages à Cariès.

Ces citoyens affirment que les résidents de Fonds-Baptiste ne disposent pas de suffisamment de moyens pour s’offrir les armes de grand calibre utilisées lors de ces évènements.

- Pour sa part, Wilner René, le porte-parole d’une des organisations évoluant également à Fonds-Baptiste, la RACADAMA, dénonce les autorités sanitaires pour n’avoir, a-t-il dit, pris aucune mesure pour protéger les citoyens contre le nouveau Coronavirus.

Le port du masque de protection n’est pas effectif dans la zone, a-t-il dit, ajoutant que plusieurs haïtiens revenus de la République Dominicaine vivent actuellement à Fonds-Baptiste.

Ils n’ont pas été contrôlés au préalable, dans le but de prévenir la propagation de la maladie dans cette localité, a dit Wilner René.

*La Chambre de commerce et d’industrie de l’Ouest (CCIO) a fait don lundi de 7000 masques de protection au Mouvement Unifié des Transporteurs Haïtiens (MUTH).

- Le secrétaire exécutif du MUTH, Jacques Anderson Desroches, appelle les autorités à prendre des mesures pour accompagner les chauffeurs de transport en commun, rappelant que leurs véhicules risquent de devenir de véritables vecteurs de transmission de la maladie.
[Salle des Nouvelles RK/Dodeley Orelus/Marvel Dandin]

Liliane Pierre-Paul éléments Aller à la galerie de Liliane Pierre-Paul