> Editoriaux > « Ces intellectuels de m…. »

Haiti-Editorial

« Ces intellectuels de m…. »

Publié le Monday 25 May 2020

« Ces intellectuels de m…. »

Il y a chez nous, de ces intellectuels qui ont fini par faire de l’esprit un moyen de « subsistance ». Ils vivent de leur esprit. Ils font de l’esprit. Ils vendent de l’esprit. Sans gêne. Sans scrupules. Selon le moment et les circonstances, ils se démentent sans crier gare. Ils disent aujourd’hui le contraire de ce qu’ils ont soutenu hier. Et se pavanent avec arrogance et suffisance. Sans peur et sans reproche.

C’est le modèle de l’intellectuel stipendié. « Sousou » de service. Toujours au service. A la solde des tuteurs étrangers. Sous la table des tyrans et des mafieux locaux. Toujours prêt à s’incliner. Se prosterner. A s’impliquer dans les basses œuvres pour tenter d’induire en erreur les simples d’esprit et les gens de bonne foi. Convaincu que le peuple et les secteurs politiques ne sont constitués que de « salopri ». Persuadé de pouvoir toujours faire des petits tours de passe-passe, à l’instar des prestidigitateurs de cirque.

Il leur arrive cependant de perdre de vue qu’avec la magie des nouvelles technologies, beaucoup plus de gens découvrent leurs vices. De plus en plus nombreux sont ceux qui prennent l’odeur des miasmes qu’ils dégagent. Car, ils puent et polluent l’atmosphère, donnant raison à ce Trump et à son « shithole ».

Il faut livrer la lutte idéologique la plus impitoyable à ces « intellectuels de m…. ». Il faut les assommer d’arguments imbattables. Il faut les cerner de vérités irréfutables partout où ils versent leur venin. Les empêcher à continuer à justifier impunément l’injustifiable, à rationnaliser sur les injustices, les abus et les abominations de toutes sortes.

Il faut que les gens parlent. Il faut même qu’ils crient. Et même qu’ils gueulent contre ces espions de longue date. Faux intellectuels, apatrides, vendus qui, à chaque fois, au moyen d’arguments spécieux et d’un langage apparemment angélique et châtié, viennent tout liquider du peu qui nous reste de pays et de dignité.

Halte là, faux démocrates !

Cessez votre jeu macabre !

24 mai 2020

Liliane Pierre-Paul éléments Aller à la galerie de Liliane Pierre-Paul