> Actualité > Des milliers de personnes dans les rues de Port-au-Prince pour dire non à la (...)

Haiti-Corruption

Des milliers de personnes dans les rues de Port-au-Prince pour dire non à la corruption

Publié le mercredi 6 décembre 2017

Des milliers de citoyens ont marché mardi dans les rues de la capitale pour dire « non à la corruption et à l’impunité », à l’initiative du Collectif du 4 décembre.

- Diverses personnalités du secteur politique, des étudiants de l’UEH, des ouvriers et autres, ont participé à la marche pour dénoncer la corruption au niveau des 3 pouvoirs de l’Etat et à celui du secteur privé.

- Près du siège du parlement, à proximité de l’Ambassade du Venezuela, la police a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule.

- Tout le long du parcours, corde à la main, certains des protestataires ont exigé l’arrestation de tous les corrupteurs et de toutes les personnes dont les noms figurent dans le rapport d’enquête sénatoriale sur le fond petro caribe.

- Le sénateur Antonio Chéramy a appelé la population à poursuivre la mobilisation, jusqu’à l’arrestation des personnes impliquées dans le dossier Petro caribe

- Le militant politique Volcy Assad, malmené par des manifestants pour son allégeance présumée à Tèt Kale, a pointé du doigt des partisans du leader de la plateforme Pitit Dessalines, Jean Charles Moise, absent de la marche.

Il a défendu sa position selon laquelle réclamer le départ du président Jovenel Moise doit nécessairement passer par l’élaboration d’une alternative viable.

- Le sénateur Youri Latortue déplore l’incident qui s’est produit entre les manifestants et les forces de l’ordre, à la fin de la marche contre la corruption. Selon lui, cette situation a empêché les initiateurs de remettre au bureau le document fixant la position de la société civile sur ce dossier.

Le bureau du sénat a pris des dispositions en vue de recevoir les initiateurs de la marche. Il les invite à apporter le document au parlement.

- Concernant le dossier des 10 sénateurs dont le mandat devrait prendre fin le 2ème lundi du mois de janvier 2018, le sénateur Youri Latortue annonce la poursuite des discussions.