> Actualité > Irma : zéro mort, un disparu, des milliers de réfugiés en Haïti

Haiiti_Cyclone Irma

Irma : zéro mort, un disparu, des milliers de réfugiés en Haïti

Publié le samedi 9 septembre 2017

Bilan partiel en Haïti du passage de l’ouragan Irma : aucun mort, un disparu dans le Département du Centre, plus de 10 mille réfugiés regroupés dans 59 abris provisoires et des dégâts matériels.

Le département du Nord-Est est la région la plus touchée. La majorité des rivières du pays étaient en crue, ce qui a provoqué des inondations, précise le ministre de l’intérieur et des collectivités Territoriales, Max Rudolph Saint-Albin.

L’alerte rouge était maintenue jusqu’à vendredi soir, selon le premier ministre Jack Guy Lafontant. Il a remercié tous les acteurs qui ont supporté le gouvernement pendant le passage de l’ouragan Irma. Il s’est félicité de l’impact des messages de sensibilisation et a exprimé en ce sens sa gratitude envers la presse.

Le chef du gouvernement souligne la distribution de plats chauds aux sinistrés par le Fond d’Assistance Economique et Sociale (FAES) et la formation d’une commission chargée d’évaluer complètement les dégâts.

Le ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, Pierre Josué Agénor Cadet, annonce la reprise des activités scolaires à travers le pays à partir du lundi 11 septembre. Il informe des dispositions déjà prises en vue de réparer les écoles publiques affectées par l’ouragan Irma.

La directrice générale de l’Institut du Bien-être social et de recherches (IBESR), Arielle Jeanty Villedrouin, informe des évacuations réalisées dans des orphelinats à travers le pays lors du passage de l’ouragan Irma : 16 mille 61 enfants déplacés.

Elle annonce l’évaluation de l’état des orphelinats des villes de province suite au passage du cyclone.

A Port-au-Prince, en dépit des travaux de curage effectués à Bois-de-chêne et à Breya, la situation était encore une fois alarmante au niveau des zones avoisinant ces canaux suite aux averses provoquées par Irma. Les riverains critiquent à ce sujet les autorités pour manque de suivi dans les travaux de curage.

La situation est préoccupante à Cité Soleil, le plus vaste bidonville du Nord de la capitale, où des drains et des canaux d’évacuation généralement obstrués par des immondices et des déchets de toutes sortes, ont provoqué des inondations. [marveldandin/yanickdesamours/RK]