> Actualité > Des candidats et leurs partisans perturbent le fonctionnement du (...)

Haïti-Elections

Des candidats et leurs partisans perturbent le fonctionnement du BCED

L’OPL considère qu’il n’existe pas encore de résultats préliminaires officiels des élections du 9 août vu que ce qui a été publié n’a pas été signé par les membres du CEP

Publié le jeudi 27 août 2015

Les audiences du Bureau du Contentieux Electoral Départemental qui avaient commencé ce mercredi 26 août 2015 vers 13h ont été perturbées par l’irruption d’une foule de candidats mécontents et de leurs partisans dans l’enceinte de l’institution. La foule était en autre menée par le candidat de l’OPL à la députation pour la commune de Delmas, Clifford Baron.

Juste avant cet incident, la dizaine de candidats et partisans prenaient part à une manifestation, devant les locaux du BED de l’Ouest 1, où les juges avaient commencé les auditions des cas de contestations.

Les candidats de « Renmen Ayiti », René Civil et Alfred Micanord, qui faisaient partie des protestataires, ont demandé l’annulation des élections du dimanche 9 août 2015.
Environ une heure après l’incident, Wally Désence, a annoncé que les audiences ont été reportées au jeudi 27 août 2015, à 9 heures du matin.

Les résultats du scrutin du 9 août 2015 ne sont pas "officiels" pour l’OPL

Les dirigeants de l’OPL affirme que : « Les résultats publiés ne sont pas encore officiels, car ils ne sont paraphé d’aucune signature des conseillers électoraux ». Le coordonateur national du parti, Francisco de la Cruz, le Président de la commission électorale du parti, Harry Massant, le Secrétaire exécutif national de l’OPL et ancien Sénateur Yrvelt Chéry, ont affirmé que les résultats provenant du Centre de Tabulation sont différents des résultats publiés.

D’autre part, ces dirigeants de l’OPL ont promis d’assister à la rencontre qui sera organisée par le CEP avec les partis politiques ce vendredi 28 août 2015, en lui demandant de corriger les problèmes survenus au lieu d’annuler les élections du 9 août 2015.

Le Président de la commission nationale du parti, pour sa part, l’ancien Député Harry Marsant, demande au CEP de sanctionner tous les partis politiques tels que le KID, le PHTK, et BOUCLIER pour les actes de violences enregistrés aux législatives du dimanche 9 août 2015. HI/JMD/RK